Naissance d’un service entrepreneurial complet, unique et plus accessible

Une union des coopératives d’emplois et des coopératives d’activités bruxelloises

Les coopératives d’activités de Jobyourself et les coopératives d’emplois bruxelloise de DiES s’unissent pour proposer une filière entrepreneuriale unique à Bruxelles.

Parce nous sommes convaincus que l’entrepreneuriat est une voie professionnelle de choix, que c’est l’une des solutions pour les personnes qui ne trouvent pas/plus leur place sur le marché de l’emploi et surtout, parce qu’elles œuvrent au quotidien, depuis plus de 10 ans, pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous, les coopératives d’activités de Jobyourself et les coopératives d’emploi bruxelloises de DiES assemblent leurs expertises pour offrir un parcours global aux personnes qui souhaitent entreprendre en minimisant les risques.

Du coté wallon, même objectif en réunissant les structures de Step Entreprendre et les coopératives d’emploi wallonnes de DiES afin d’offrir un continuum et une offre forte sur l’ensemble du territoire wallon.

D’une part, les coopératives d’activités, offrent un accompagnement pour préparer et tester son projet pendant 18 mois, tout en conservant ses allocations sociales. Un test sur le marché qui permet aux candidats-entrepreneurs de vérifier la viabilité économique de leur activité pour décider sereinement s’il est pertinent de se lancer à la fin de cette période.

D’autre part, les coopératives d’emploi DiES, offrent des solutions alternatives aux statuts d’indépendant et de sociétés pour s’installer à leur compte. Ce concept unique permet de porter l’activité des entrepreneurs sous contrat de salarié ou d’associé. Une formule innovante d’entreprises mutualisées qui laisse autonome les entrepreneurs dans la gestion de leur activité professionnelle, tout en bénéficiant du statut juridique et social du salarié/associé. Grâce au soutien administratif, la communauté et à l’accompagnement de DiES ils peuvent se consacrer entièrement à leur métier ! 

En collaborant plus étroitement, les coopératives d’emploi et d’activités ouvrent dès lors une voie sécurisée pour installer sereinement une activité sur du long terme. Nous constatons qu’à la fin de la période test, un pourcentage croissant d’entrepreneurs choisit la coopérative d’emploi pour se lancer. Ils quittent un « cocon entrepreneurial » au sein duquel ils bénéficient d’un accompagnement, d’un réseau et de services administratifs qui leur permettent de se concentrer sur le cœur de leur activité. Pouvoir poursuivre en passant dans un autre cadre où ils retrouvent ces facilités est dès lors très rassurant. Cela renforce d’autant leurs chances d’installer leur projet dans la durée. Explique Jean-Olivier Collinet, Administrateur délégué de JobYourself et de DiES Bruxelles.

Qu’elles soient d’activités ou d’emploi, les principes des coopératives reposent toujours sur le même principe : la mutualisation des moyens de chacun au profit de tous. Les entrepreneurs qui choisissent ces structures pour démarrer, puis vivre l’aventure entrepreneuriale, se soutiennent mutuellement via une participation financière proportionnelle au revenu de leur activité. Cette solidarité implique que les entrepreneurs se soutiennent en fonction de l’évolution de leur projet. Cela leur permet de de prendre le temps nécessaire pour développer et installer leur activité au volume qui leur convient. Ensemble, ils s’offrent un cadre, un accompagnement et des services qu’ils ne pourraient sans doute pas obtenir en étant seuls.

Entreprendre à travers nos coopératives lève une grande partie des freins à l’entrepreneuriat. Nous constatons par exemple plus de femmes que dans la moyenne nationale. L’aspect collectif ressort énormément dans les témoignages des personnes qu’on accompagne, qui y trouvent une réponse à la grande solitude souvent vécue par les entrepreneurs. Le coaching est là pour renforcer les compétences et les profils entrepreneuriaux… L’ensemble de nos services et de notre cadre a fait ses preuves pour la création d’entreprises pérennes et diminue les risques de faillites. Constate Jean-Olivier Collinet.

Le rapprochement de ces structures semblait donc devenu incontournable. Une collaboration qui participe d’autant plus à un parcours entrepreneurial global, intégré et sécurisé. De la préparation au lancement, en passant par le test d’activité, dorénavant, les ponts dressés entre ces trois coopératives facilitent et fluidifient le passage de l’une à l’autre pour les entrepreneurs qui choisissent d’entreprendre en mode coopératif. Bref, offrir une solution intégrée de l’idée à la gestion de l’activité le tout construit au service des entrepreneurs.

Que proposent les coopératives d’activités et d’emplois ?

Les coopératives d’activités offrent des services d’accompagnement et un cadre sécurisé pour préparer et tester un projet entrepreneurial. A travers elles, les candidats-entrepreneurs testent leur activité durant 18 mois et vérifient ainsi sa rentabilité financière pour décider, ensuite, sereinement de se lancer à leur compte. Durant la phase de test, les demandeurs d’emploi ou allocataires sociaux peuvent conserver la sécurité financière de leurs allocations.

Les coopératives d’emploi proposent des solutions alternatives au statut d’indépendant que de nombreux entrepreneurs trouvent trop isolé, peu sécurisant et compliqué. Elles accueillent des entrepreneurs sous statut de salarié et d’indépendant et prennent en charge les tâches administratives et comptables.

Le système des coopératives d’activités et d’emploi permet dès lors aux entrepreneurs de se concentrer essentiellement sur leur métier.

JobYourself – DiES Bruxelles en chiffres :

  • 40 collaborateurs
  • 465 personnes accompagnées
  • 241 entrepreneurs en test de leur activité
  • 110 Salariés et Associés

Soit plus de 800 personnes

  • Près de 5 millions de chiffre d’affaires

Plus d’infos : jobyourself.be/dies-cooperatives-demploi/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *